Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /web3/randodoc/www/wp-includes/post-template.php on line 310

La pharmaciste Lacoste

 

Ciste N°10095, cachée par ovive34 le 07/08/2005
Localisation : Hérault, Espinouse
Description : Boîte métallique 10,5 x 15,5 cm contenant des photos 13 x 9 cm dans sac plastique

L’ENIGME :

Aidez-moi à retrouver mes photos de vacances !

J’avais parlé de mon projet de vacances en Norvège à mon copain Eric.
« Mais que vas-tu faire par là-bas ? Tu ne connais même pas nos montagnes et tu vas fanfaronner près du pôle ! Ce que tu recherches là-bas, tu le trouveras ici, dans l’Hérault. »
Son discours m’avait plutôt déçue alors, à mon retour de vacances, j’ai décidé d’aller lui rendre visite pour lui montrer les quelques photos que j’avais imprimées pour vous. Pour se rendre chez lui, il n’y a pas d’autre moyen que de marcher. Le chemin de 3 km qui descend de mon village vers son Hameau est assez accidenté, j’ai donc enfilé une bonne paire de chaussures de randonnée.
Arrivée au hameau, j’ai trouvé mon ami souffrant.
– « Eric ?
– Hhh Hhh » fit-il d’une toux sèche, un râle de «H h h» expirés sortait du plus profond de sa gorge.
– « Tu n’as pas l’air bien, montre-moi ta Gorge… »
Après avoir exploré la gorge d’Eric, je vis qu’elle était bien sèche. J’ai décidé de l’accompagner chercher de quoi se soigner. Après un nouveau Soupir, nous avons filé en direction des pharmacies, dont celle de Garde. C’est drôle, ici, les pharmacies sont annoncées par des croix jaunes ! La première pharmacie qui se trouvait dans un virage, n’était malheureusement pas de garde et nous avons dû continuer à monter. La croix de la pharmacie de garde, la pharmacie Lacoste, se trouve sur la droite du chemin. Le pharmacien après avoir examiné Eric lui donna deux tubes bleus de granules.
J’ai pensé qu’il faudrait surveiller Eric cette nuit et, plutôt que de le ramener vers son hameau, j’ai décidé de le ramener à la maison. Pour ce faire, nous avons continué à grimper sur ce chemin des gardes, suivant les rubans jaunes puis les pastilles rouges vers Salesse. Pendant que nous grimpions, Eric montrait du doigt des pierres en formes de visages. Ces trolls, ces cairns, ces petites chutes d’eaux en bas (il en reste par endroits, malgré la sècheresse) et plus haut ce panorama vertigineux… J’ai pensé que le discours d’Eric avant mes vacances n’était pas tout à fait faux ! Nos montagnes sont belles !
Après Salesse, il nous restait encore environ 2 km pour arriver à la maison. Le temps s’est gâté et c’est sous une Douche rafraîchissante que nous avons regagné ma maison. Il était temps d’arriver car, par temps de pluie, les sentiers d’ici ne sont pas fréquentables.
C’est en attendant Eric, qu’adossée au muret de pierres sur lequel le pharmacien Lacoste a placé son enseigne que j’ai dû laisser mes photos de vacances. Si vous retrouvez ma boîte de photos, regardez-bien, il y en a peut-être une pour vous, si elle vous plaît, prenez-là, sinon, choisissez-en une autre et, à votre tour, laissez une de vos photos de vacances ! Ainsi, vous respecterez le thème de ma ciste.
Notez que pour aller à la pharmacie Lacoste, nous n’êtes pas obligés de refaire cette grande boucle d’une vingtaine de kilomètres dans la montagne (mais elle était superbe !). Il y a, en bas, un grand parking payant (mais finalement pas trop cher si vous y passez la journée), pas loin du soupir et des gardes. De là, il faudra compter une vingtaine de minutes pour monter jusqu’à la pharmacie.
Merci d’avance !
Surtout, pour ne pas avoir la gorge sèche, pensez à prendre beaucoup d’eau !

Laisser un commentaire